Le Dalaï-Lama a 80 ans

30/06/2015 – LA LIBERTÉ DU PEUPLE TIBÉTAIN COMME CADEAU D’ANNIVERSAIRE ? PAS POUR TOUT DE SUITE. Ce 6 juillet, Sa Sainteté le Dalaï-Lama, chef spirituel du peuple tibétain, a 80 ans. Pour son anniversaire, les Amis du Tibet, Luxembourg lui souhaitent une vraie autonomie pour son peuple, au Tibet, et l’espoir de rentrer un jour parmi les siens.

Lors du grand soulèvement de 1959, sa Sainteté le Daila-Lama, leader spiritual et, à l’époque, politique, a été forcé de fuir le Tibet et vit, depuis lors, en exile en Inde. En dépit des arrestations arbitraires, des disparitions, des tortures et des meurtres perpétrés envers ce peuple, les Tibétains continuent de rejeter les lois chinoises avec persévérance et non-violence en pratiquant la résistance culturelle et la non-coopération.  En 2008, de nombreuses protestations, les plus importantes depuis l’invasion chinoise, ont balayé tout le plateau tibétain.  La résistance a pris une tournure dramatique avec l’immolation par le feu de plus de 140 Tibétains, moines, nonnes et laïcs qui exigeaient l’autonomie du Tibet et le retour du Dalaï-Lama.  Cette crise est le résultat des  échecs politiques des autorités chinoises,  du fait que les  droits de l’homme ne sont pas respectés et de  la répression dont sont victimes les Tibétains.  La brutalité du régime chinois ne parvient pourtant pas à écraser l’amour et la loyauté de ce peuple envers le Dalaï-Lama. Des jeunes Tibétains, qui n’ont pas même connu l’époque durant laquelle le  Dalaï-Lama vivait encore au Tibet, ont pris le manteau de résistance et affichent courageusement l’image de leur leader spirituel, chose totalement interdite au Tibet.

Ce 6 juillet, Sa Sainteté le Dalaï-Lama  a  80 ans.  Depuis son exil, il  voyage à travers le monde et a gagné la reconnaissance de millions de personnes. Ses messages de compassion, de tolérance religieuse et de non-violence ont fait de lui une icône mondiale de la paix. Il a reçu le prix Nobel de la paix en 1989 et s’entretient  avec les leaders mondiaux.  Cependant, il y a une chose qui lui échappe : c’est la possibilité de rentrer dans son pays, le Tibet, auprès de son peuple. Depuis son départ en exile, les Tibétains qui vivent encore au Tibet ne cessent de demander son retour, mais les autorités chinoises s’y refusent.  Aujourd’hui, le Dalaï-Lama plaide pour un Tibet autonome au sein de la République populaire de Chine où chaque Tibétain serait réellement libre de pratiquer sa langue, sa culture et sa religion.

Comme de nombreux groupes de soutien au Tibet présents partout dans le monde,  l’ONG les Amis du Tibet Luxembourg s’adresse aux dirigeants du monde afin qu’ils s’unissent et s’adressent d’une seule voix au gouvernement chinois. Il faut que soit rendue aux Tibétains leur liberté de vivre leur culture au Tibet  et que sa Sainteté le Dalaï-Lama puisse rentrer chez lui, au Tibet, afin que cessent les tensions et les auto-immolations. Un site (www.dalailama80.org) a été spécialement réalisé par l’International Tibet Network à l’occasion de ce 80ième anniversaire. De nombreuses associations et personnalités y présentent leurs vœux et y témoignent leur respect pour le Dalaï-Lama.

En novembre prochain, l’association Les Amis du Tibet, Luxembourg, qui fête ses 20 ans cette année, organise une conférence sur la thématique de la succession du Dalaï-Lama.  Mme Luana Laxy, qui a écrit des ouvrages sur cette question, sera invitée pour partager ses connaissances avec le public luxembourgeois. La conférence aura lieu  le 13 novembre dans la salle du  Konviktsgaart en langue allemande traduite vers l’anglais et le français. Pour plus d’informations, veuillez contacter le secrétariat de l’association.

%d bloggers like this: